unisa ITA  unisa ENG


SLSG - L' osservatorio

Observatoire sur l'espace europeén de liberté, de sécurité et de justice

L'Observatoire sur l'espace europeén de liberté, de sécurité et de justice a été institué auprès du Département des Sciences Juridiques (Ecole de Droit) par une délibération du Département de Droit public et Théorie et Histoire des Institutions du 5 mars 2012.
L'Observatoire entend constituer un réseau d'académiciens, de représentants des professions légales et des institutions judiciaires ainsi que de la diplomatie, experts du Droit de l'Union européenne et l'abordant sous l'angle de ses implications au sein de l'ordre juridique italien.
La synergie entre ses membres (porteurs de compétences et d’expériences différenciées, aussi bien théoriques que pratiques) est au service d’une réalité territoriale où se reflètent les limites et asymétries de la réalisation d’un espace de liberté, de sécurité et de justice.

  • Les activités de recherche sont étroitement liées aux dispositions de l'article 67 TFUE, qui prévoit que l'Union « constitue un espace de liberté, de sécurité et de justice dans le respect des droits fondamentaux et des différents systèmes et traditions juridiques des Etats membres ».

Elles se proposent de développer certains volets de l'Espace européen de liberté, de sécurité et de justice, et notamment:
-  la coopération judiciaire en matière civile ayant des implications transnationales
- la coopération policière et judiciaire en matière pénale.

Il y aura également des approfondissements dans les domaines de la "embryonnaire" coopération administrative aussi bien que des contrôles sur les personnes aux frontières internes et de la politique commune en matière d'asile, d'immigration et de contrôle aux frontières extérieures.
L'Espace européen de liberté, de sécurité et de justice, dans ses développements normatifs et jurisprudentiels, et en tant que composante essentielle du processus d'intégration européenne, fera l'objet d'une comparaison avec d'autres « espaces » d'intégration extra-européens dans le but d'y déceler les phénomènes de cross-fertilisation jurisprudentielle.
L'étude de ces thèmes a trouvé un plus grand espace de réflexion avec la création de la revue en ligne "Freedom, Security & Justice: European Legal Studies" (Editoriale Scientifica).

 

  • Les activités formatives de l'Observatoire comprennent l'organisation d'initiatives culturelles (colloques, séminaires, workshop) à l'intention des étudiants inscrits à divers cours universitaires (niveaux I, II, III) et des doctorants du parcours autonome «Spazio europeo di libertà, sicurezza e giustizia e Cooperazione giudiziaria penale », qui fait partie du Cours de Doctorat en Sciences juridique (Curriculum international, européen, comparatif).

L'Observatoire se propose de contribuer à l'internationalisation de l'activité de recherche et de l'enseignement en renforçant les partenariats déjà en place ou en créant d'ultérieures formes de coopération avec des organismes de recherche et des universités européennes et extra-européennes.
Le lancement de l'Observatoire bénéficie de multiples expériences formatives  post-lauream  et notamment de la réalisation, à partir de 2006, des cinq éditions du Cours de perfectionnement en "Droit de l'Union européenne appliqué" et dans "Droit europeén et droit italien (dirigé par le Professour Angela Di Stasi), qui ont développé de nouvelles voies de formation spécialisée au profit des professionnels du droit (juges, avocats, opérateurs public, ertc...).
Enfin, l'Observatoire soutient la création de rapports de collaboration scientifique et pour la formation, tels que celui existant avec la Cour d’Appel de Salerno (Protocole d’entente du 6 mars 2014) et ceux qui ont été mis en place avec l’Ecole supérieure de la magistrature (Section territoriale de Salerno) et avec l’Ordre des Avocats.

Depuis le 1er septembre 2017, l’Observatoire soutient les activités éducatives, scientifiques et de diffusion de la 
Chaire Jean Monnet “Judicial Protection of Fundamental Rights in the Area of Freedom, Security and Justice” (Commission européenne).